"L'ECRITURE EST LA PEINTURE DE LA VOIX- Voltaire

Nouveau

A vos méninges!

A vos méninges

Pris sur le journal La Voix du Nord de ce jour
Texte tiré de « Le temps des secrets » de Marcel Pagnol
15 fautes s’y sont glissées.
A vous de les dénicher.

**********************************

A ce moment, le lycée s’écroula sur nos têtes.
Enfin le tintamarre cessa, le moustachu fit demi-tour, et se retira pour traverser l’étude. Son départ démasqua un monsieur très distingué, debout et immobile comme une statut. Il était très grand, et un riche pardessus beige était jeté sur ses épaules ; il portait la tête haute, et ses yeux noirs brillaient comme du verre. Il fit un pas vers nous, en s’appuyant sur une canne noire à bout de caoutchouc, puis d’une voie de commandement, qui était sonore et cuivrée, il dit :
Les pensionnaires de sixième et de cinquième, dans l’étude à côté, la huitième étude. J’ai dit « les pensionnaires ».
Il y eut un grand mouvement dans la colonne, qui se disloquat, pour le départ de ces prisonniers.
Le monsieur attendit que nos rangs se fussent reformés, puis, d’une voix grave, il dit :-
Les demi pensionnaires de sixième et cinquième

A et B ! Entrez.
Nous entrames.
Sitôt la porte franchie, il y eut une ruée générale, pour s’installer aux places convoitées : je constatais avec surprise que c’étaient celles qui étaient les plus éloignées de la chair. Comme j’allais m’assoir au pupitre où j’avais laissé mon cartable, la ruée m’emporta jusqu’au premier rang, et j’eu tout juste le temps de m’accrocher à la précieuse giberne. Oliva, poussé en avant par les « grands » de cinquième, finit par s’échouer sur un banc de l’autre côté de l’étude. Il y avait des contestations à haute voix, des injures, des cris.
Notre maître impassible, comme un roc au milieu de la mer agitée, regardait les événements. Enfin, il cria une phrase que je devais entendre tous les jours, pendant deux années :
Que c’est long, messieurs, que c’est long !
C’était une sorte de mûgissement mélancolique, une plainte menaçante nuancée de surprise et de regret.
Puis il se tut pendant une minute, et le tumulte s’apaisait peu à peu. Alors d’une voix tonnante il cria :
Silence !
Et le silence fût.
J’avais été porté par les bousculades jusque devant la chaire et je me trouvais assis auprès d’un garçon très brun et jouflu, qui paraissait consterné d’avoir été refoulé jusque-là.
Le monsieur remonta lentement vers le tableau noir, en trainant un peu sa jambe droite. Alors il regarda bien en face toute la compagnie, puis avec un sourire à peine esquissé, il dit d’un ton sans réplique :
– Messieurs, les élèves qui méritent une surveillance constante ont une tendance naturelle à s’y soustraire. Comme je ne connais encore aucun d’entre vous, je vous ai laissé la liberté de choisir vos places : ainsi les mal intentionnés, en faisant des efforts désespérés pour s’installer loin de la chaire, se sont désignés d’eux-mêmes.
Les élèves du dernier rang, debout !
Ils se levèrent surpris.- Prenez vos affaires, et changez de place avec ceux du premier rang.
Je vis la joie éclatée sur le visage de mon voisin, tandis que les dépossédés s’avançaient consternés.
Nous allâmes nous installer au tout dernier pupitre, dans le coin de droite en regardant la chaire. Maintenant, dit notre maître, chacun de vous va prendre possession du casier qui est le plus prêt de sa place.(…)
***************
Questions !

Sans rechercher sur le Net, bien sûr!
HISTOIRE :
De quel siècle date la première trace de la Braderie de Lille?
GEOGRAPHIE :
De la Bretagne ou de la Belgique, qui a la plus grande superficie?

*************************

Bonne soirée!
A bientôt!

arlette 5

Publicités

Juste pour sourire…

Pour en sourire.jpg 2

On en rit encore…

Juste un sourire Réveil brutal

Trouvé dans le journal « La Voix du Nord »

Bonne journée

arlette avec rose    de louise

Juste pour sourire!

Pour en sourire.jpg 2

Juste un sourire bonne fete Papa

bonsoir1 (1)

Chez Ghis – Atelier 45

Pour Ghis

Logo de Ghis
Atelier 45

Atelier 45

Bises….. virtuelles mais ô combien sincères!
A bientôt!

arlette_doree_et_rose

 

Le temps des confitures

mamie confiture

28 juillet 2017,
l’envie me prend d’aller cueillir des mûres.
Tous les ans, avant le décès de Jean Claude,
nous y allions, et en rapportions des quantités incroyables.
C’est si bon, mais il en faut de la patience!
Et, gare aux ronces.

SAM_1350

Les bras et les jambes en prennent un
sacré coup!
Des griffures partout et des mains rouge sang.

IMG_20170728_181003

      J’y suis allée deux fois.
J’en ai cueillies 3kgs600.

IMG_20170729_142557

Le lendemain, opération tri et nettoyage,

SAM_1354

mise en attente au frigo pour la nuit,  la quantité répartie dans deux casseroles.
Le dimanche matin je me suis mise à la cuisson.
Aïe, aïe, aïe, il y a du rouge grenat partout.
Voilà, les bouillonnements débutent, c’est bien parti.

SAM_1360

Bocaux et couvercles ébouillantés, la confiture est cuite.
Je passe à la mise en bocaux.
J’en fais 13 bocaux, des plus grands et des plus petits.

SAM_1364Je suis contente de ma réussite.
Précédemment j’avais fait de la confiture d’abricots,
puis de la confiture de rhubarbe.
Elles sont toutes très réussies.

Bisous barbouillés de mûres!!!!!

mures fruits

Récapitulatif atelier 21

récap du 14 mars 2017

Me voici revenue de « Ma Pause Mamie » Vacances!
Je viens donc déposer le récapitulatif de vos participations
à l’atelier 21!
Je vous remercie beaucoup.

Claudie
Gisèle
Tite Lili
Fée Capucine
Colette

Sans titre 2

Pause Mamie!

En vacances avec Eline aout 2017

bonnes  vacanves

Chez Assoula!

Vive les vacances!

Vive les vacances 20 juillet

Bisous!
A bientôt

arlette22

A vos plumes – Chez Arlette

Mon logo fait par Ghis.jpg 2
Mon texte pour l’atelier 21…

2017 at 21    22 juillet 2017 le domaine des anges.jpg
Bisous et bonne soirée!

arlette avec rose    de louise