"L'ECRITURE EST LA PEINTURE DE LA VOIX- Voltaire

Archives de 22 juillet 2013

Image

CHEZ EGEDANE – Semaine 16

image


Image

TRANQUILLE A LA PLAGE – Semaine 43

image


Image

FAIT CHAUD! De l’eau! De l’eau!!!!!

image


Vacances avec Ma Princesse…

Les deux semaines passées avec Ma Princesse sont terminées.
Hélas.
Bien qu’un peu fatigantes, mais tellement agréables.
Son caractère bien trempé, et ses réparties abruptes ont quelque fois
été difficiles à endiguer.
Nous ne sommes pas beaucoup sorties à cause de la chaleur, mais les jeux
dans la piscine à la maison et nos escapades à la piscine municipale
ont été formidables.
Elle adore çà et moi aussi. Nous nous sommes éclatées.
Mais voilà, tout a une fin. Elle est repartie toute à l’heure.
Elle m’a fait des gros câlins et des bisous à n’en plus finir.
Mais, son « Mammy je t’aime » et ma fille qui me dit « tu as
entendu ce qu’elle t’a dit ? »
Bien sûr que j’avais entendu. Mais impossible de lui répondre sans
éclater en sanglots. Je n’ai pas voulu lui répondre que moi aussi je l’aime et
qu’elle allait me manquer.
C’aurait été trop dur.
Je me serais mise à pleurer et de ce fait elle aussi comme c’est déjà arrivé.
Elle ne veut plus s’en aller dans ce cas. Et elle ne se calme pas facilement.
Je voulais qu’elle parte joyeuse et pas peinée de me quitter.
Heureuse d’aller retrouver son autre Mamy qui l’attend aussi avec
impatience.
Je me suis forcée, mais c’est les larmes aux yeux que j’ai
fait les derniers signes « Au Revoir » avant de vite refermer la porte.
Rentrée, j’ai pu me laisser aller à pleurer.
Je sais que je la revois dans trois semaines, et que je serai encore
en vacances avec elle, mais c’est ainsi.
Me retrouver dans la maison de nouveau silencieuse, après 15 jours de
rires et de cris, de grognes et de vociférations (aussi), c’est très dur.
Ca va aller, je sais, mais pour le moment, c’est dur.
Pourtant, je clame haut et fort que je sais rester seule, là je me
sentais très seule, comme abandonnée. Ce n’est pourtant pas le
cas. Mes enfants sont très attentionnés, mais celle ce petit bout de
5 ans prend tant de place.
L’être humain est comme certains animaux, il a besoin de vivre avec
d’autres animaux de son espèce. C’est un besoin de meute.
Il n’est pas fait pour vivre seul.
Je m’ennuie déjà. Je les revoie bientôt mais, pour l’instant,
il faut faire face au quotidien.
Elle me manque cette petiote avec son caractère plus que fort,
ses incartades et ses réactions plus que vives.
Ses « Mammy vient, je te dis », et ses « Je t’ai dit Non ! », ou encore
ses « Non, je ne veux pas » et tout le reste,
Tout çà me manque déjà tellement.